Commune de Nercillac

www.nercillac.fr

Mairie de Nercillac

46 rue de la Soloire
16200 NERCILLAC

Tel : 05 45 80 92 11

Le Logis du Tillet

Ce logis s’appelait autrefois « Les Mabilles » . Il est très ancien : au moins du 17ème siècle et probablement antérieur comme le montrent certains éléments de construction des murs .

[logis-du-tillet] Le premier acte actuellement connu est du 16 décembre 1726 : il s’agit de la vente par Messire Jean Musseau, écuyer, seigneur de St Michel et de St Ciers , et son épouse Jeanne Antoinette de Chiévres à Louis Fé seigneur des Mullons et du Tillet (le Tillet etait un fief ou une seigneurie sur les communes actuelles de Chateauneuf et Bouteville) . D’où le nom du logis qui est alors devenu Le Tillet .

Le prix payé pour cette acquisition était de 25 000 livres. A la mort de Louis Fé survenu à Cognac le 10 mai 1775 (à 84 ans), ce bien passe à son fils Clément Fé (partage du 01-06-1782) , Celui-ci eut une fille unique Elizabeth Théodose Fé qui hérita du domaine à la mort de son père en 1791 . Melle du Tillet ne s’est pas mariée, n’a pas eu d’enfants .
Beaucoup de personnes ont alors appelé le logis « Le Logis de la Demoiselle » . On racontait qu’elle se promenait à Nercillac dans un char tiré par des boeufs .
On raconte aussi qu’au moment de la Révolution, elle tint tête au nouveau Maire qui voulait l’obliger à abattre ses girouettes (signe de noblesse) .
A la Révolution la dame du Tillet n’émigra pas et garda son bien .
Elisabeth Théodose Fé du Tillet est décédée le 25 février 1831.

La propriété échoit alors en indivision à :

-Jean Duchassaing (au nom de son fils Eugène)
-Paul Jaubert mandataire de Mme Duchassaing son épouse
Héritiers de Marthe Fè
-Jacques de Jaubert époux de Marie-Thérèse de Ségeville, enfant de Louis Fé de Ségeville

Marthe et Louis Fé étaient les frères de Clément Fé père d’Elizabeth Théodose .
L’acte de partage est daté du 9 septembre 1831 ,
La partie gauche du logis du Tillet (restée en l’état) revient à Eugène Duchassaing . C’est sans doute à cette époque que date la construction du mur qui partage le logis en deux parties . [porte-logis-du-tillet]

La famille Fé du Tillet faisait partie de la moyenne noblesse . A l’origine, au 16éme siècle il s’agissait d’une famille de marchands des environs de Chateauneuf qui, au fil des siècles, a été anoblie par des mariages et aussi parce que, en 1661,Philippe Fé grand père de notre acheteur, a été maire de Cognac (depuis 1652 les maires de Cognac ont été anoblis par le Roi en remerciement de l’aide apportée par la Ville au moment de la Fronde).
Ils faisaient partie de la noblesse de cloche. L’acte de 1726donne beaucoup de détails sur la propriété et sur les dépendances vis à vis de la noblesse et du clergé.

La maison composée de chambres basses et hautes, grenier, cour, four, colombier, écuries, granges, jardin est soumise à rente à Messire Louis Auguste Green de St Marsault, seigneur de Nersillac en ladite seigneurie de Tignou.
Un certain nombre de journaux de pré, de terre, de fruitier , sont également soumis à rente dudit seigneur de Nersillac ainsi qu’une maison dans le bourg de Nersillac.
Un morceau de pré, un moulin en très mauvais état et un petit marais tenu de rente au prieur de Nersillac.
6 journaux de pré et bois tenu à rente à Mr de Formel (famille Green de St Marsault)
une pièce de bois (14 journaux) tenu à rente de la seigneurie de Montours
une piéce de terre et une pièce de pré tenues à rente du comte de Jarnac
le fief et seigneurie « Labaigne »ou « Les isles du marais »tenu à hommage du seigneur de Bourg.
Le fief de St Martin tenu à hommage du comte de Jarnac et le fief appelé « la grande et la petite Soloire » tenu à hommage à l’abbaye de Chastres.
Il y a donc, outre le logis, des prés, des terres, un moulin et 3 petits fiefs.

[puits-logis-du-tillet] En 1829, la propriété de Melle du Tillet figure au plan cadastral de la commune pour une superficie de 50 ha 56 a 29ca dont :

-Maisons, bâtiments, jardins, aireaux 1ha 51a 70ca
-Prés 19ha 16a 10ca
-Terres 19ha 34a 73ca
-Bois 5ha 87a 28ca
-Vignes 4ha 68a 29ca
-Pâtures 1ha 98a 20ca

Le logis , à l’origine, est un grand corps de bâtiment : deux pavillons bas, d’égales dimensions formant avant corps, l’encadrent de part et d’autre . Depuis le partage de1831 un mur sépare la façade principale de cette bâtisse à un seul étage en deux habitations . Celle de droite a été transformée en habitation moderne (style 1960) . Par contre la partie gauche est restée à peu près en l’état . Elle a une haute cheminée datée de1742 . A l’intérieur en bas deux vastes pièces carrelées et 4 belles cheminées de l’époque Louis XV qui, malheureusement au XIXème siècle ont été repeintes en faux marbre . On accédait à l’ensemble de cette demeure par un portail avec ses deux entrées traditionnelles édifié en 1733 et remanié en 1872 comme l’attestent les deux dates inscrites à la clé de voûte de la porte cochère .
Depus la séparation en deux parties du logis, on accède à la partie gauche (celle restée en l’état), par une grille posée entre deux piliers et , sur le côté, une belle porte piétonnière .
De la partie modernisée, qui était la plus importante, une belle porte du XVIIème siècle a pu être sauvée : elle se trouve dans le jardin de la Société Archéologique de la Charente à Angoulême .

Après le partage à la mort de Melle du Tillet en 1831, il y eut dans les années qui ont suivi un démantèlement de la propriété entre plusieurs acquéreurs dont notamment les époux Gourçon puis les époux Guérin . Le 19 avril 1833 il y eut un échange entre Eugène Duchassaing (héritiers des Fé) et Anne Dessandier épouse Pierre Guérin et sa mère Marie Gimon Veuve Dessandier par lequel ces dernières devinrent propriétaires du logis du Tillet dont elles possédaient déjà une partie . Une petite partie complétement sur la gauche, appartenait à Mme Veuve Gagnière . [puits-logis-du-tillet2]

Le 28 octobre 1847 (sous Louis-Philippe) la commune de Nercillac représentée par son maire Victor Boraud et autorisée par ordonnance royale, achète le logis du Tillet (la partie gauche) moyennant la somme de 2500 F en vue d’y installer une école communale .
A partir de 1848 l’école fut donc installée au logis du Tillet .
Le logis abrita également la Mairie où se réunissaient les 12 conseillers municipaux .
Le logis du Tillet restera propriété de la commune, comme ècole et mairie et sera habité par les instituteurs jusqu’en1900.
La nouvelle école étant construite et en fonction en 1899, Mr Marcel Jousseaume, instituteur, a acquis par adjudication du 4 janvier 1900 le logis qui se trouve toujours dans sa famille . Une autre petite partie a été acheté par Mr Jousseaume à la famille Jousson-Gagniere (acte du 4-04-1902).

Archives Départementales de la Charente 2E 14238 2E 20590
Dexant Robert : « Le logis du Tillet » SAHC 1959
Site Histoire Passion www.histoirepassion.eu

Liens pratiques

Informations

Le Nercillacais

La Mairie

  • Lundi  de 9h00 à 12h00
  • Mardi  de 14h00 à 17h00
  • Mercredi de 9h00 à 12h00
  • Jeudi de 9h00 à 12h00
  • Vendredi de 14h00 à 17h00
  • FERMETURE LE SAMEDI